Frie Leysen Bruxelles

1950 – 2020

Cette année, le festival s’ouvrira sur une journée vide : une journée dédiée à Frie Leysen, décédée l’automne dernier. Initiatrice du Kunstenfestivaldesarts en 1994, elle avait réussi à réunir le secteur artistique francophone et flamand bruxellois dans un festival international. Elle défendait le besoin, pour la création artistique, de pouvoir oser et de pouvoir déplaire au public. L’acuité de sa présence ont transformé le paysage culturel, et sont une inspiration tant ici qu’ailleurs, tant pour ses collègues que pour une génération à venir. Sans elle, le monde du théâtre ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui, et il ne sera plus jamais pareil maintenant qu’elle n’est plus là. Cette journée est une tentative de rendre tangible ce vide incommensurable. Ensemble, le Kunstenfestivaldesarts et deSingel – créé par Frie en 1980 – lanceront ce jour-là une bourse destinée aux artistes émergents. Elle portera à la fois son nom et son esprit, qui était de toujours regarder vers l’avenir plutôt que de célébrer le passé. Nombre d’entre nous s’en souviennent, Frie aimait se définir comme un trait d’union : entre des artistes avides de partage et le public ; entre les contextes artistique et géographique ; avec une ville. L’esprit de contamination qui anime cette édition lui est dédié. Frie, tu vas nous manquer.

07.05

  • 24/24
website by lvh