Amanda Piña Vienne / Santiago du Chili / Mexico

Amanda Piña

Amanda Piña est une artiste d'origine mexicano-chilienne et autrichienne qui travaille entre Vienne et Mexico City. Elle travaille sur la décolonisation de l'art, et plus particulièrement sur la puissance sociale et politique du mouvement. Ses œuvres sont des rituels contemporains qui abolissent temporairement les barrières idéologiques entre modernité et tradition, humain, animal et végétal, nature et culture. Amanda Piña s'intéresse à l'art bien au-delà de l'idée de la production d’une œuvre ; elle entend développer de nouveaux cadres pour la création d'expériences sensuelles.

Ses œuvres ont été montrées dans de nombreuses institutions artistiques de renom telles que la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain à Paris, le MUMOK Museum of Modern Art, TQW et ImpulsTanz Festival à Vienne,  DeSingel à Anvers, le STUK à Leuven, Buda à Courtrai, le Beurschouwburg à Bruxelles, le Royal festival Hall à Londres, Museo Universitario del Chopo à Mexico City, Tanz NRW, Düsseldorf et HAU, Hebbel am Ufer à Berlin, NAVE et Festival Internacional Santiago a Mil au Chili.

Avant de se consacrer à la performance et à l'art du mouvement, elle a étudié la peinture, ainsi que le théâtre à Santiago de Chile, l’Anthropologie du théâtre à Barcelone et la danse contemporaine et la chorégraphie à Mexico, Barcelone, Salzburg (SEAD) et Montpellier (Ex.e.r.ce Choreographic Centre Montpellier) avec, notamment, Mathilde Monnier, Joao Fiaideiro, Xavier Le Roy, Olga Mesa et Julyen Hamilton. En 2006, elle fut lauréate de la bourse danceWEB et en 2007, de la bourse pour jeunes chorégraphes de Tanzquartier Wien. En 2018, le gouvernement mexicain lui a attribué le prix Fonca Arts.

Depuis 2013, elle est praticienne diplômée de la méthode Feldenkrais, qu'elle applique dans sa recherche sur le mouvement dans les performances, les installations et les projets vidéo. Elle a notamment interprété les pièces de DD Dorvillier, Claudia Heu, Ewa Bankowska, Daniel Aschwanden, Frans Poelstra & Robert Stejin, et Christine Gaigg.  Elle a terminé un post graduat international en commissariat des arts de la scène à l'Université de Salzbourg auprès des professeures Nicole Haitzinger et Sigrid Gareis.

Depuis 2008, elle dirige l'espace dédié à la chorégraphie et à la performance au sein de la galerie nadaLokal, qu'elle a créée à Vienne avec l'artiste plastique suisse Daniel Zimmermann. Elle travaille actuellement sur un projet à long terme, Endangered Human Movements, consacré aux mouvements et aux pratiques culturelles disparues ou menacées de disparition. Quatre volumes sont déjà achevés, et rassemblent des performances, des installations, des vidéos, des publications, des pratiques curatoriales, des ateliers et des conférences.

website by lvh